Our Blog

Latest News

 » Aux États-Unis, le hip-hop a sauvé l’industrie musicale « , ailleurs aussi..

post malone

Avec notamment l’expansion du streaming, la musique aux États-Unis se vend toujours aussi bien. Et ça serait grâce au hip hop et au R&B… 

L’industrie américaine du disque – qui commence à se remettre sur pieds, après une chute de près de deux décennies – est en bien meilleure santé. Au premier semestre de cette année, la consommation totale, alliant flux d’écoutes et ventes, a augmenté de 18 %, selon un dernier rapport sérieux publié en fin de semaine dernière.

Comme le décrit Erin Crawford, directeur général de Nielsen Music (spécialisé dans les charts US), la musique est indéniablement « en pleine croissance. » En 2016, grâce principalement à l’explosion du streaming – en somme ; de la musique en illimité, accessible partout et tout le temps, en fonction des abonnements -, l’industrie musicale américaine a presque doublé sa croissance, pour la première fois en 20 ans, et ce malgré le déclin, que l’on connaît bien, des ventes de disques en formats physiques. L’année dernière, les principaux labels musicaux ont atteint de nouveaux sommets, du jamais vu en 15 ans.

Le streaming est aujourd’hui plus populaire que jamais, avec des flux de musique et de vidéo à la demande totalisant une somme record de 403,4 milliards de dollars au premier semestre 2018, ce qui représente une croissance sur le marché de 41,6%, toujours selon le rapport.

Lire la suite: http://snip.ly/oxji6z/#https://www.rollingstone.fr/industre-musicale-charts-hip-hop/

Kawrites, des boucles et des instruments
Arthur Hnatek met le cap sur l'électro

Laisser un commentaire