Carine Zuber : «Les musiciens devraient apprendre à distinguer ce qui peut leur servir de promo et être mis gratuitement en ligne et ce qui doit rester payant, parce que précieux, comme un concert entier ».


Carine Zuber, programmatrice et directrice du club le Moods à Zurich (jazz, musiques noires et du monde),
ex-programmatrice du Cully Jazz Festival et co-fondatrice du Cosmo Jazz Festival à Chamonix
Zurich, juillet 2020


« Je suis en train de sortir du confinement et de réfléchir à quoi va ressembler un concert live post corona. Bizarrement cette distance sociale qui est aussi une distance avec la musique, une distance avec l’expérience du live, d’un concert devrait pouvoir rapprocher les gens d’un concert dans un club. J’ai l’impression qu’ils auront moins envie d’être perdus dans une masse à tous écouter la même chose. Et j’ai l’espoir qu’ils auront envie de plus d’inattendu, de plus de surprises et d’être plus proches des autres dans un contexte intime pour vivre une vraie expérience de concert et de découvertes.

Carine Zuber, directrice du Moods

En ce qui concerne le streaming, nous avons au Moods une plateforme streaming payante, moods.digital où 70 % du revenu des abonnements est reversé aux artistes. Pendant la période de confinement, on a eu plus de revenus, puisque les gens étaient bloqués chez eux, mais dès qu’ils ont pu ressortir, on est revenu à la normale. Je pense que les gens en ont marre du virtuel, marre du streaming. Ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas proposer cette expérience, mais en tous cas il ne faudrait pas inonder le net d’offre gratuite en musique. Je constate malheureusement que ce sont souvent les musiciens eux-mêmes qui ont tendance à vouloir mettre tout gratuit, sans filtre, sur toutes les plateformes possibles pour être le plus visible le plus souvent possible. Je pense que c’est une erreur et que cela sature le marché. A mon sens, l’expérience live reste quelque chose de rare, quelque chose de qualité qui se paie. Les musiciens devraient apprendre à distinguer ce qui peut leur servir de promo et être mis gratuitement en ligne et ce qui doit rester payant, parce que précieux, comme un concert entier. Regardez les plateformes audio ou audio-visuelles. Les gens sont prêts à payer un abonnement à Spotify ou à Netflix. Il sont aussi susceptibles de s’abonner à des concerts. C’est dans cet esprit que nous avons mis en place moods.digital. Ce qu’on a constaté avec notre formule d’abonnement sur moods.digital. Une chose est sûre, je suis persuadée que rien, rien rien ne remplacera jamais l’expérience d’un vrai concert live et c’est tant mieux.

Still A-live! Pendant cette période de confinement inédite, l’équipe de Show-me est partie à la rencontre de musiciens et acteurs culturels pour les interroger et prendre le pouls de leur réflexion. Quel est ou que devrait être le statut de l’artiste? Quelles rémunérations possibles? Quelle évolution au sortir de la crise?

Écoutez nos podcasts sur notre spotify!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles publiés sur le blog de Show-me

Segen

Une voix douce qui se fait écho à elle-même, des beats et des boucles, des paroles en français, en anglais et en tigrinia qui évoquent un univers sombre avec une indéniable fraîcheur: la force de Segen c’est sa vulnérabilité. «La vulnérabilité en guise de guérison», c’est d’ailleurs le crédo de cette jeune chanteuse érythréenne de...

Continuer à lire

Maras

Ils préfèrent parler de spectacles plutôt que de concerts. Normal puisque ce duo – constitué d’Alexinho beatboxer nantais et de Maras, le Bordelais – aime autant la musique, que la poésie, le théâtre et les arts plastiques. Après un premier EP six titres «Le sixième verre », Maras dévoile aujourd’hui les couleurs de « L’Espace-temps», enregistré au...

Continuer à lire

lakiko

Détentrice d’un master de l’université d’Arts de Berne en composition, Lakiko cherche à réveiller des parties enfouies de la conscience humaine à travers sa musique. Lana Kostić se sert de son violoncelle et de sa magnifique voix pour nous emmener en balade dans son univers à la fois doux et sombre. Elle étudie la façon...

Continuer à lire

Victor marc

Multi-instrumentiste et autodidacte, le Lyonnais Victor Marc, propose une musique indie-pop singulière et surprenante, d’inspiration anglo-saxonne. Entre rock old-school, folk et musique urbaine, il joue en solo, accompagné d’un orchestre virtuel concentré en un looper. Grâce à des effets de reverb nonchalants, un son de guitare vintage,des textes largement en anglais ponctués ici et là...

Continuer à lire

Show-me sur Spotify

Retour haut de page